Image default
Sexo

Comment expliquer une perte de libido ?

5/5 - (1 vote)

La baisse de libido, ou la baisse du désir sexuel, est un vrai problème qu’il faut traiter sérieusement.

Si vous vous retrouvez mou à longueur de temps, ce n’est pas une condition acceptable dans le sens où notre corps est naturellement fait pour accumuler suffisamment d’énergie afin de répondre au sexe.

De plus, il n’est pas nécessaire d’être un expert pour faire le rapprochement entre le sexe et la joie de vivre : il a été démontré que subir un manque de libido crée des répercussions désastreuses pour votre vie. Absence d’entrain, peu de motivation, mauvaises habitudes alimentaires, éloignements, peu de dynamiques sociales… cerner la libido n’est pas évident car les causes peuvent être nombreuses.

Ce problème peut être soit d’origine médicale, soit psychologique… soit les deux. Il est cependant tellement répandu que de nombreuses trouvailles et méthodes ont été cernées afin de vous aider à dépasser ce stade.

Voici donc une compilation des meilleures attitudes à adopter afin de repartir du bon pied :

Ça touche autant les femmes que les hommes

perte de libido
perte de libido

Inutile de balancer des chiffres hasardeux de quelconques études, si vous prêtez une oreille attentive à plusieurs femmes, vous entendrez souvent quelques-unes d’entre elles se plaindre d’un manque de désir sexuel. Ce genre de remarque a valu à la gente féminine pas mal de blagues et de moqueries (comme les femmes frigides). Mais la vérité est que nous les hommes sommes très exposés à ce problème, seulement, peu d’entre nous vont l’admettre, et encore moins le reconnaître.

De nombreux prétextes ressortent : l’obsession de réussir sa carrière et donc de ne pas se laisser déconcentrer. L’accumulation de stress couplé à une absence de pratique physique et d’une activité comme la méditation. Nous sommes entraîné dans le quotidien et le flot des informations, et ne savons pas débrancher.

Plus généralement, nous les hommes avons peu l’habitude de chercher de l’aide. Nous voulons gérer la situation et garder le contrôle, ce qui, à un certain degré, est une très bonne chose. Mais lorsqu’il s’agit d’être déconnecté de votre corps et de vos instincts naturels, il est important que vous réagissiez de façon adéquate.

Cela revient déjà à diminuer votre consommation de tabac (mieux vaut vous gaver de chewing-gum plutôt que de céder à une nouvelle cigarette) et à vous masturber moins.

Améliorer sa libido : les premières choses à faire

Vous devez d’abord vous confronter à la situation, et admettre que vous avez bel et bien un souci. Ce n’est pas une fatalité, mais c’est une étape nécessaire. Il est inutile de vous forcer à vous persuader du contraire.

Prenez-vous une journée pour essayer de comprendre comment vous en êtes arrivé là. Si vous ne pouvez pas vous permettre autant de temps, essayez au moins une longue promenade dans un endroit calme et dans lequel vous pouvez vous ressourcer. Si vous aimez les parcs, allez-y, si vous préférez longer la mer ou un lac, ou si encore vous préférez marcher dans la rue… peu importe, tant que ça vous fait du bien.

Faîtes le point sur ce que vous ressentez et ce que vous avez subi. Faîtes-vous face à trop de stress ? Vous avez eu une mauvaise aventure avec votre ex ? Certains hommes ressentent de la culpabilité, et il n’y a rien de pire pour tuer tout désir.

Si vous ne trouvez aucune raison ni motif qui expliquent votre perte de libido, alors consulter un médecin en qui vous avez confiance est impératif, ne serait-ce que pour y voir plus clair.

Faîtes le point et demandez-vous : voulez-vous vraiment continuer ainsi ? Ne pas avoir de désir sexuel, c’est presque ne pas avoir de désir du tout.

Vous n’avez pas besoin de trouver toutes les réponses dans l’immédiat, mais un minimum d’introspection sur ce que vous traversez sera toujours utile pour repartir d’un meilleur pied.

Une compréhension plus claire du phénomène améliorera vos chances de guérir.

Manque de libido : à cause de l’âge ?

On a longtemps cru que les hommes qui dépassent les 40 ans doivent traiter avec une baisse de testostérone, et ainsi une basse de libido.

Ce n’est pas tout-à-fait vrai. Les vrais facteurs dépendent en vérité de votre style de vie :

  • Que vous ayez 25 ou 40 ans, si vous passez la majeure partie de votre temps assis, à manger de la junk-food, il est probable que votre libido en pâtira.
  • Il y a des quinquagénaires en excellente condition avec une vie sexuelle qui en ferait pâlir plus d’un !

Autrement dit, revoyez vos habitudes : comment mangez-vous ? Comment dormez-vous ? Buvez-vous de l’eau régulièrement ?

Quelles que soient vos attentes, vous aurez des résultats si vous sélectionnez de meilleurs produits pour vos repas, si vous vous hydratez quotidiennement, et si vous faîtes des nuits complètes de sept à huit heures.

Méfiez-vous des médicaments

On a pas mal tapé sur les méthodes douteuses de la médecine moderne, et ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer.

  • Certaines prescriptions concernant la perte de cheveux.
  • La plupart des anti-dépresseurs (à moins d’avoir une raison médicale solide, vous ne devriez pas en avoir besoin, quoi qu’on vous dise).
  • Des mesures contre l’épilepsie peuvent engendrer une baisse de libido. Soyez vigilant sur leur composition et n’hésitez pas à demander différents avis. Mieux vaut en savoir trop que pas assez.
  • La pression artérielle élevée pour laquelle vous avez un traitement. Vous pouvez apprendre comment la faire baisser une fois de plus avec un style de vie plus sain : évaluez votre consommation d’alcool et mangez mieux, dormez bien, et faîtes de l’activité physique.

Related posts

Plug anal : conseils et sélections

administrateur

Le plug anal en métal : sélection et conseils

administrateur

Chaine anale XXL : de quoi s’agit-il ?

administrateur

8 conseils sexuels pour les femmes à appliquer dès maintenant

administrateur

Yoga et sexualité : 3 postures pour raviver la flamme au lit !

administrateur

Œuf de Yoni : Définition, Histoire et Vertus

administrateur

Leave a Comment