Image default
Rencontre Hétéro

Les relations polyamoureuses fonctionnent-elles pour les escorts ?

Rate this post

A Genève, la prostitution est légale. Ce qui attire de nombreuses filles françaises à s’inscrire sur des sites d’annonces érotiques comme Catgirl.ch. Une rapide visite sur ce site montre que la plupart des escort girls de Genève sont lesbiennes ou bisexuelles. Ce qui augmente évidemment les opportunités de relations à plusieurs.

Les relations polyamoureuses sont difficiles, même lorsque l’on ne mène pas une vie d’escort girl. Toutes les relations sont basées sur la confiance et la communication. Mais les relations polyamoureuses meurent sans ces deux éléments. Il y a toujours un risque de jalousie, de méfiance, et potentiellement le risque de devoir constamment être sur le qui-vive.

Si vous avez l’intention devenir une escort à Genève, il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte avant de s’engager dans une relation polyamoureuse. Et il peut être encore plus difficile de convaincre les autres qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il est même tentant de mentir pour se sentir accepté dans une relation qui peut potentiellement être plus épanouissante. Et si tout cela rend une telle relation plus difficile, y a-t-il vraiment quelque chose qui empêche une escort girl d’avoir une relation de ce type?

Qu’est-ce que le polyamour exactement ?

La définition du polyamour est différente pour chacun. Alors que certaines relations sont égales entre toutes les parties, d’autres ont une relation prioritaire ou secondaire. Cela peut également être considéré comme des relations ouvertes. L’idée principale des relations polyamoureuses est le consentement de toutes les parties. La situation peut devenir encore plus confuse si l’un de ces partenaires cherche également à sortir avec quelqu’un d’autre.

L’idée que le polyamour est une nouveauté ou qu’il est en quelque sorte mauvais est totalement fausse. Depuis que l’homme existe, le polyamour a toujours été pratiqué. Que ce soit pour élever des enfants dans des groupes plus importants ou comme moyen de signifier la richesse et le pouvoir. Il est même pratiqué dans certaines tribus nomades où une femme épouse des frères.

La renaissance récente du polyamour

Le polyamour est en plein essor de nos jours. Avec un adulte célibataire sur cinq déclarant avoir essayé cette pratique, le nombre de personnes prêtes à l’expérimenter ne peut qu’augmenter. Si une grande partie de ce phénomène peut être attribuée à Internet et à la diffusion constante de nouvelles idées et expériences, il est également vrai que les être humains ne sont pas les meilleurs en matière de monogamie. C’est une tradition récente liée à l’ère industrielle et aux mariages qui, à l’origine, n’étaient pas fondés sur l’amour de l’autre mais sur l’amour de Dieu. Mais comme le temps a transformé le but initial du mariage, les gens ont aussi plus de mal à aimer une seule personne de la même manière qu’un conjoint exclusif.

C’est évident, les escorts de Genève n’exercent pas un métier traditionnel. Ce qui peut les inciter à rechercher des relations non traditionnelles, où les gens auront l’impression d’être plus compréhensifs. Le problème est que ce n’est pas toujours le cas. Certaines personnes y voient un risque pour leur relation polyamoureuse.

Un défi de taille pour les escorts de Genève peut être l’idée qu’elles sont beaucoup plus susceptibles d’être atteintes de maladies. Si de nombreuses escort girls genevoises se protègent, d’autres ne le font pas. Et même si elles se font tester régulièrement, elles sont toujours stigmatisées, même dans les relations moins traditionnelles. Ces personnes croient toujours qu’elles ne sont pas propres et ne veulent pas risquer que les autres membres de la relation puissent attraper quelque chose de cette personne.

Ce problème peut être lié au fait que les partenaires pensent que l’escort est impure. Mais il peut aussi s’agir d’un problème entièrement distinct. Alors que certaines personnes ne considèrent même pas une travailleuse du sexe, même avec un test de dépistage, d’autres ne veulent pas être intimes avec quelqu’un qui est directement intime avec une escort genevoise. Cela limite le cercle des personnes avec lesquelles une escorte et ses partenaires veulent rester en contact.

Comment faire pour que ça marche

Les relations polyamoureuses avec des escort girls de Genève sont similaires dans le sens où les règles de base sont les mêmes. La communication est essentielle. La confiance est indispensable et vous devez vraiment travailler pour que la relation soit fructueuse. Quelles sont donc les choses à faire et à ne pas faire dans ce qui peut être la relation la plus compliquée que vous puissiez trouver?

Les choses à ne pas faire

Faire en sorte que votre relation soit ce qu’elle n’est pas. Surtout si vous êtes déjà dans une relation établie et que vous cherchez quelque chose d’autre. Ne cherchez pas à ce que la personne corresponde à vos attentes. Bien que la personne doive vous respecter, vous et votre partenaire, sa relation avec votre partenaire ne doit pas nécessairement ressembler à celle que vous avez avec elle. Et veillez à ce que l’autre personne ait l’impression d’avoir sa propre voix, au lieu de se contenter de faire tout ce que vous voulez.

Faire des suppositions sur les autres partenaires. Cela peut être l’une des choses les plus difficiles à faire. Qu’il s’agisse de supposer que le nouveau partenaire souhaite s’engager dans la relation initiale ou être avec plus d’une personne, ne supposez jamais. Vous devez toujours être flexible et il n’y a rien de mal à rester ouvert à en apprendre plus. Mais vous devez le faire avec respect. Les relations sont toutes différentes et il n’y a aucune raison de s’attendre à ce qu’une nouvelle relation réplique vos expériences passées. Il n’est pas réaliste de croire que les relations entre vous et un autre partenaire seront similaires ou même relativement similaires aux autres ou à la relation que votre partenaire entretient avec le nouveau partenaire.

Ne prenez pas parti avec vos partenaires. Les partenaires auront toujours des désaccords, qu’ils soient polyamoureux ou non. Lorsqu’un désaccord survient, vous pouvez être en mesure d’aider. Mais si vous n’êtes pas en mesure de l’aider, vous devez en être conscient dès le départ. Et même si vous pouvez aider et que vos partenaires veulent votre opinion honnête, donnez-la franchement. N’essayez pas de donner l’impression à l’une ou l’autre des parties qu’elles se liguent contre vous. C’est destructeur pour tous et personne ne sort grandi d’une telle interaction.

Les choses à faire

Vous devez demander ce dont vous avez besoin. Bien que cela semble être la chose la plus évidente, cela peut être difficile si vous êtes du genre à faire plaisir aux gens. Ne supposez jamais que vos partenaires savent ce dont vous avez besoin et ne les mettez jamais mal à l’aise par ce que vous devez leur dire. Vos partenaires ne peuvent pas lire dans vos pensées et le fait d’être passif-agressif ne fonctionnera qu’un certain temps avant que vous n’énerviez complètement vos partenaires. Même si vos besoins peuvent sembler irrationnels, il est important d’en parler à vos partenaires. Car ils peuvent vous aider à déterminer exactement ce dont vous avez besoin.

Essayez d’être flexible. Si vous avez l’habitude de l’être dans toute vos relations classiques, il est particulièrement important de l’être dans une relation encore plus compliquée. Et surtout si un partenaire est partagé entre deux personnes. On peut avoir l’impression que le partenaire n’est pas présent. Cela peut être dû à des problèmes de vie ou à des problèmes personnels qu’ils ne veulent peut-être pas approfondir avec les autres. Mais lorsque deux personnes se disputent l’attention d’une seule personne, cela peut être un défi. Si les deux personnes veulent que le partenaire reste cinq nuits par semaine, la solution la plus intelligente pourrait être de diviser le temps en trois nuits avec chacun et une nuit chez soi. Il est utile d’être flexible et prêt à trouver des solutions non conventionnelles pour des problèmes non conventionnels.

Connaître ses limites. Il est extrêmement important de connaître vos limites, vos besoins et ce qui vous rend heureux. Vous ne devez pas nécessairement connaître toutes vos limites mais il est utile d’aborder la relation avec une idée générale. Il est ainsi beaucoup plus facile de demander ce dont vous avez besoin. Mais aussi de faire savoir à votre partenaire jusqu’où vous êtes prêt à aller et comment il peut vous aider à être heureux. Bien que personne ne doive jamais compter sur les autres pour son bonheur, il est utile d’avoir dans sa vie des personnes qui connaissent ces choses et qui s’efforceront de vous rendre heureux autant que vous voulez les rendre heureux. Mais cela signifie également que vous devez être honnête avec vous-même et avec vos partenaires afin de pouvoir construire une relation plus confiante et plus ouverte.

Les relations polyamoureuses fonctionnent-elles pour les escortes ?

La réponse courte est oui. La réponse longue est que cela dépend de l’escort et des personnes dont elle s’entoure. Il y a tellement de choses qui peuvent arriver avec le polyamour. Sans parler de l’ajout d’un titre de travail controversé. Mais si une escort de Genève trouve les bonnes personnes et un groupe qui l’accepte, le polyamour peut fonctionner aussi bien pour elle que pour n’importe qui d’autre.

Related posts

J’ai trouvé l’amour sur Meetic avec Mélissa, superbe asiatique adorable

administrateur

Voici pourquoi j’aime draguer sur Meetic

administrateur

Comment procéder aux rencontres en ligne selon votre orientation sexuelle ?

administrateur

Les Sexdolls les plus prisés de France

administrateur

Comment j’ai foiré mon plan cul sur Badoo

administrateur

Pourquoi préférer les services de la plateforme « plan cul Grenoble » pour assouvir ses fantasmes sexuels 

administrateur

Leave a Comment