Rencontre Hétéro

Je n’oublierai jamais cette nana de 20 ans trouvée sur Meetic

Je suis un homme de trente ans, qui peut se qualifier comme un type qui a une certaine expérience des femmes.  Je n’en suis pas à ma première et celle d’avant-hier ne sera certainement pas la dernière.

Mais je dois bien avouer aujourd’hui que j’ai trouvé sur le site Meetic une fille, bien plus jeune que moi, qui m’a laissé un agréable souvenir que je ne suis pas près d’oublier.

Je ne suis pas très coutumier des rencontres qui trouvent leurs origines sur des dialogues par Internet. Mais devant la pénurie de cochonnes et de femmes célibataires qui valorise ma ville et augmente le taux d’alcoolisme du côté des hommes, je dois bien avouer que je n’ai pas eu d’autres choix que de me pencher sur la solution des sites de rencontres, pour dénicher enfin des femmes sur qui seul le train ne serait pas passé dans mon quartier.

Je me lance dans la recherche de célibataires dans ma ville

Un vendredi soir, en surfant donc sur les profils des nanas célibataires de Meetic, je tombe sur le profil d’une jeunette de 20 ans. Mes critères de recherches sont pourtant précis et j’ai pour habitude de ne pas m’arrêter sur les profils de femmes de moins de 25 ans.

J’estime, et ce n’est que mon avis perso, qu’avant 25 ans il faut tout leur apprendre. Et je n’ai pas le temps de jouer les mentors sexuels.

Mais d’un autre côté, je me dis qu’il n’y a rien de plus flatteur que de faire profiter de son expérience à quelques fleurs fraîches, venues quémander des conseils pour satisfaire leurs pulsions sexuelles et découvrir comment devenir experte en relation humaine avant 30 ans…

Je m’attarde alors sur l’annonce de Clémence et me rends compte qu’elle affiche ouvertement vouloir rencontrer des hommes plus matures qu’elle. Elle explique ne pas vouloir forcément apprendre de nouvelles choses, se qualifiant comme une jeune femme qui a déjà de l’expérience dans le sexe, et explique que c’est juste pour une histoire de feeling.

Je reste convaincu qu’elle a encore certainement à apprendre et me dit que je ne risque rien à dialoguer avec elle pour en savoir un peu plus sur sa recherche. Je rentre pile-poil dans ses critères de recherches, ayant 10 ans de plus, et ne trouve aucune objection à me retrouver avec cette jolie bouche pulpeuse affichée sur la photo de profil, en train de faire gober l’œuf dur tout en lui expliquant qu’il faut parfois aussi jouer de sa langue. Mais nous n’en sommes pas encore là.

Je dois déjà la contacter pour lui montrer que j’existe

Je lui envoie un message plutôt banal du type «Bonjour, charmant sourire, alors comme ça tu t’entends mieux avec des personnes plus âgées que toi ?»

Sur ce, je reçois quelques minutes plus tard une réponse qui me dit que oui, mais dans la limite du raisonnable. Sous-entendu qu’elle n’irait pas jusqu’à 50 ans. Elle se rattrape en m’assurant que j’étais pile dans l’âge des mecs qu’elle adore fréquenter.

Je lui propose de parler de tout ça autour d’un verre et elle ne se montre alors pas vraiment farouche en me proposant de plutôt venir directement chez moi pour être bien plus à l’aise. Je jette un regard furtif sur mon salon, me dirige vers la chambre puis la cuisine et me rends compte que tout est assez propre et bien rangé dans l’ensemble. Suffisamment pour inviter une inconnue à prendre un verre et à parler de tout et n’importe quoi.

Évidemment, je me doute bien qu’il y a une chance sur deux pour que nous finissions par parler la langue des signes et que je me retrouve à lui planter le javelot dans la moquette. Je me dis alors que les poils de mon chat sur la chaise du salon ne seront certainement pas un frein à la conclusion chaude de notre rendez-vous.

Je lui fixe un rendez-vous pour 19 heures, histoire de l’inviter à un apéro dînatoire de dernières minutes et elle accepte immédiatement, avant de me demander de lui envoyer mon adresse.

Le débarquement de Clémence chez moi

19h05, on sonne à ma porte. Je me suis fait beau pour l’occasion et je porte donc des chaussures pour remplacer mes Charentaises, un pantalon pour remplacer mon short et une chemise propre pour remplacer mon traditionnel teeshirt acheté à Kiabi et troué par de trop fréquents passages en machine.

Elle se dresse devant moi, somptueuse, radieuse et souriante. Elle porte une jolie petite robe à fleurs et un Marcel blanc en guise de haut, laissant deviner une jolie petite poitrine bien ferme. Elle porte par dessus une petite veste en jean.

« Salut ! Bon ben moi c’est Clémence comme tu peux le deviner. »

Après les formules de politesse traditionnelles, je l’invite à entrer, à retirer sa veste et à s’installer sur le canapé du salon donnant sur ma table basse proposant tout ce que j’ai pu trouver dans le frigo et les placards pour rendre un apéro dînatoire agréable. Je lui propose un verre.

Elle est superbe, et tout en souriant elle saisit une crevette dans un des bols et la porte à sa bouche en me demandant comment je savais qu’elle adorait ça. Je lui explique alors avec humour que c’est en fait grâce à mon expérience d’homme mature. Elle me propose de m’assoir à côté d’elle, marque un moment de silence, me fixe et tout en jouant avec sa crevette sur les lèvres, me dit ouvertement : « et tu le sais aussi que ce que je préfère dans les crevettes…c’est sucer la queue ? »

J’avoue que cette question, associée à son regard qui sent la braguette, ne me laissera pas indifférent très longtemps. Elle ajoute alors : « ne tournons pas autour du pot, on sait très bien toi et moi qu’on perd du temps à parler alors qu’en fait nous sommes là pour nous amuser. »

Elle saisit ma main et la pose sur ses genoux. D’un autre côté, elle dirige ensuite la sienne sur mon bas ventre et commence à ouvrir ma braguette tout en me dévoilant doucement que je devrai vérifier qu’elle ne porte pas, en fait, de culotte. Je reste un peu surpris sur le moment de tant de franchise. Alors qu’elle sort mon engin raide et dur de son antre, ma main se dirige entre ses cuisses.

Mais ce qui j’y trouve ne devait pas vraiment être là !

Elle me présente un service trois pièces qui me fait immédiatement réaliser que je viens de tomber sous le charme d’une superbe transsexuelle. Plutôt ouvert d’esprit et pourtant assuré que je suis totalement hétéro, je retire ma main un peu choqué. Elle se penche, engloutit mon sexe et je me laisse faire…

Nous allons jusqu’au bout des choses et je peux dire que cette fois, c’est bien une minette de 20 ans qui m’a appris des choses dans le sexe !

Related posts

J’ai trouvé l’amour sur Meetic avec Mélissa, superbe asiatique adorable

administrateur

Voici pourquoi j’aime draguer sur Meetic

administrateur

Astuces pour rencontrer plus facilement des femmes chinoises

administrateur

Comment j’ai foiré mon plan cul sur Badoo

administrateur

J’ai levé une vraie bombe de 40 ans sur Badoo

administrateur

Quel est votre budget rencontre ? Combien ça coute ?

administrateur